Répétitions « Ravi(e)s » : on teste nos idées !

Basement1
Posted by lanageuse Category: Journal Tumblr, News

Ravie est devenu « Ravi(e)s », mais cette évolution du nom indique en premier lieu une évolution de la proposition scénique ! Alors au boulot. En plusieurs étapes…

J’ai travaillé « à la table » avec David Capes, puis Pierre et moi on a débroussaillé les idées à la maison, on a cherché de nouvelles parties rythmiques ou mélodiques, on a pris des pages et des pages de notes, et maintenant c’est l’heure d’aller en studio de répétition tester ce qui marchait en acoustique, sans ampli, sans micro, mais… peut-être ça marche pas une fois sonorisé. Alors on revient en arrière, on barre des idées, on les remplace… ou non, on en affine d’autres, on vérifie que les arrangements de voix sonnent comme on pensait qu’ils allaient sonner, bref c’est un sacré chantier !!!  Quelques défis supplémentaires qui rendent Pierre un peu fou (« on se met la barre trop haut », dit-il, et j’avoue qu’il a à gérer de concert 9 pédales + sa guitare + ses choeurs, c’est carrément un tour de force mais c’est pour ça que je l’aime ! Il râle, mais au final il sait tout faire…).

Alors ces sessions de répétition sont éreintantes (n’est-ce pas Pierre !) mais aussi galvanisantes. J’aime quand ça bouge ! J’aime quand on change. J’aime quand j’entends que c’est mieux. Plus abouti. Plus intéressant. Plus personnel. Ça vaut le coup.

Le studio où on répète me plaît aussi… C’est à 10 mn de chez moi, rue de Rochechouart, près du marchand de fruits et légumes le plus cher de la terre !!  Ça c’est moins classeLe type qui tient « Basement » est un anglais ultra cool et sympa, et j’aime répéter dans le studio A. Rez-de-Chaussée, il y a la lumière du jour. Tapis persans au sol. Un joli éclairage. On se sent assez vite « comme à la maison » (bananes, lait de soja et flocons d’avoine pour preuve !).

Bon maintenant, faut aller tester nos idées testées en studio devant des vrais gens !! Après tout, c’est eux qui vont nous dire le mieux si la nouvelle forme des morceaux leur parle, si nos arrangements racontent mieux les histoires qu’avant, c’est eux qu’on verra sourire quand on a bien fait, c’est eux qu’on verra regarder ailleurs quand ils s’ennuieront, le public est l’unique baromètre valable.

 

Basement2